Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mais je fais quoi de ce corps d'Olivier Gay

Mais je fais quoi de ce corps

Olivier Gay

Editions le Masque

301 pages

Alors que Fitz s'apprête, enfin, à présenter une petite amie crédible à ses parents, il reçoit un appel d'un de ses clients VIP, le politicien en vue Georges Venard. Ce dernier a besoin de « soleil », et vite, et exige d'être livré à domicile. Devant l'appât du gain, Fitz plaque sa famille et ses bonnes résolutions et fonce chez Venard… pour trouver porte close et son portable sur répondeur. Le lendemain matin, Venard fait la une de toute la presse : il a été retrouvé mort chez lui et l'enquête conclut au suicide. Pourquoi alors le doute s'instille-t-il dans l'esprit de Fitz ? Pourquoi son appartement est-il visité en son absence et se retrouve-t-il bientôt avec des tueurs à ses trousses ? Et cet homme énigmatique que Fitz a croisé dans l'escalier en se rendant chez le politicien, pourrait-il avoir un rapport avec la mort de Venard ? Fitz aura bien besoin du secours de ses amis de toujours, Deborah et Moussah, pour se sortir de cette sombre affaire.

Mon avis : Troisième opus d'Olivier Gay, après"Les talons rapprochent les filles du ciel" et "Les mannequins ne sont pas des filles modèles" voici "Mais je fais quoi de ce corps". Nous retrouvons le Fitz des grands jours entre son commerce de vente de drogue, les filles qu'il collectionne, il n'a pas vraiment changé. Il s'attire toutes sortes d'ennuis et y entraîne toujours ses deux acolytes : Deborah et Moussah.

En règle générale, Fitz ne fait jamais de livraison à domicile et en aucun cas le dimanche, surtout qu'il dîne aujourd'hui chez ses parents en compagnie de Deborah qu'il présente comme sa petite amie à la grande joie de ses parents.

Pourtant la promesse d'une grosse somme d'argent de la part de George Venard, un politicien ,le fait partir à toute vitesse. Arrivé sur place, il trouve porte close. C'est le lendemain matin qu'il apprend son décès.

Là, toutes sortes d'ennuis s'abattent sur Fitz, on rentre dans son appartement, il est coursé par des hommes de main ... Voilà c'est reparti, il est dans la mouise jusqu'au cou, dans quoi s'est il encore embarqué.

On sait bien que ce n'est pas l'enquête qui donne un attrait primordial au roman mais le plutôt le plaisir de retrouver ce trio de "Pieds nickelés" mais aussi les mêmes ingrédients que dans les premières aventures : de l'humour, de l'autodérision, un Fitz charmeur, coureur de jupon ce qui ne fait pas toujours son bonheur.

J'ai passé un bon moment.

Tag(s) : #Mes lectures 2015, #Thriller, #Olivier Gay