Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sa vie dans les yeux d'une poupée d'Ingrid Desjours

"Tu permets que je t'appelle ma poule ? Soit tu déguerpis et on attend plus parler de toi dans ce commissariat, soit je ne te lâcherai pas plus que les morpions qui doivent te coloniser le cul."

"Trop d'information. Trop d'horreur. Vomir. Hurler et espérer mourir sur le champ. Puis le black-out pour tout oublier. Sortir de cet enfer. Faire comme si rien de tout ça n'était arrivé."

"Comprendre et accepter peu à peu qu'on a été amputé. AM-PU-TE. Amputé, comme baisé par une pute.

Sa vie dans les yeux d'une poupée

Ingrid Desjours

Editions Plon

327 pages

Deux écorchés vifs.
Deux rêves de seconde chance.
Un regard pour renaître...
Provocateur, cynique et misogyne, Marc est affecté à la brigade des mœurs après un grave accident. Quand, dans le cadre d'une enquête, il croise la douce Barbara, le policier est troublé par son regard presque candide, touché par cette fragilité que partagent ceux qui reviennent de loin. Ému. Au point de croire de nouveau en l'avenir.
Mais il est aussi persuadé qu'elle est la pièce manquante, le pion à manipuler pour démasquer le psychopathe qu'il traque. Et s'il se trompait ? Le pire des monstres est parfois celui qui s'ignore, quand bien même il rêve sa vie dans les yeux d'une poupée..

Mon avis : Avec ce polar psychologique, Ingrid Desjours ne fait pas dans la dentelle, ce thriller n'est pas à mettre entre toutes les mains c'est trash, violent, cru. C'est 327 pages de folie pure.

Nous suivons deux personnes. Barbara est une jeune femme qui vit encore chez sa mère, une femme dominatrice, méchante, qui lui reproche le départ de son mari même si celui ci pratiquait régulièrement l'inceste. Étonnamment, Barbara semble avoir occulté cette partie de son enfance. Le jour où elle est violée en traversant un parc, elle sombre dans la folie, elle devient Barbie et va vivre sa vie à travers "Sweet Dorine" sa poupée en porcelaine favorite.

Marc est lieutenant de police à la crim', il reprend son poste suite à un grave accident de voiture qui l'a laissé handicapé. Il revient, plein de ressentiment, en proie à des pulsions destructrices. Pourtant, c'est un enquêteur de génie et il va traquer sans relâche, la tueuse à la moustache.

A travers des mots durs, secs, brutaux, réalistes avec une écriture coupée au couteau et une alternance des personnages à chaque chapitre, Ingrid Desjours entraîne son lecteur dans un monde de destruction et de psychose. C'est noir, sanglant, avec des scènes de sexe assez crues.

Cependant un petit point négatif, j'ai été un peu déçue que l'enquête reste au second plan du livre. Une fin à la hauteur, même si on ne peut que s'en douter, on se dit que l'auteur ne pouvait pas faire pire.

A travers ce thriller, les mots folie, destruction, prennent vraiment tout leur sens. C'est sordide.

3/25

Sa vie dans les yeux d'une poupée d'Ingrid Desjours
Tag(s) : #Mes lectures 2013, #Thriller, #Ingrid Desjours