Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ne lâche pas ma main de Michel Bussi

Ne lâche pas ma main

Michel Bussi

Editions Presses de la Cité

375 pages

Un couple amoureux dans les eaux turquoise de l’île de La Réunion. Farniente, palmiers, soleil. Un cocktail parfait. Pourtant le rêve tourne au cauchemar.
Quand Liane disparaît de l’hôtel, son mari, Martial Bellion, devient le suspect n° 1. D’autant qu’il prend la fuite avec leur fille de six ans.
Barrages, hélicoptères… la course-poursuite est lancée au cœur de la population la plus métissée de la planète.
Et si cette chasse à l’homme, ponctuée de cadavres, dissimulait la plus redoutable des manipulations ?

Mon avis : J'aime découvrir de nouveaux auteurs de thrillers et encore mieux quand ils sont français, Michel Bussi était donc un inconnu pour moi. J'avais repéré ce livre sur le net et quand je l'ai eu à portée de main, j'ai sauté sur l'occasion de me faire une première idée sur cet auteur

En général , j'ai passé un bon moment de lecture même si mes préférences vont toujours aux thrillers avec un peu plus mordant et de sang voire de psychologie bien tordue .

Martial et Liane sont en vacances avec leur petite fille de six ans Sofa sur l’île de la Réunion. Liane disparaît brusquement, divers témoignages et des traces de sang trouvées dans la chambre l’hôtel semblent accuser son mari. Lors de son arrestation, Martial a disparu en compagnie de sa fille.

J'ai fait une très belle visite de l’île de la Réunion et c'est vraiment le point fort du livre. Une étrange torpeur, un soleil de plomb et Christo l'archétype du Réunionnais. Un brin d'humour avec des expressions locales comme "L'argent braguette" pour parler des allocations familiales. Des personnages forts comme Aja, capitaine de gendarmerie et Imelda, la compagne de Christo qui élève seule ses cinq enfants.

Manipulations, rebondissements et fausses pistes, les cadavres s'accumulent dans les pas de Martial Bellion. Même si j'ai trouvé que l'intrigue s’essoufflait un peu aux trois quart du livre, la fin est à la hauteur de ce bon thriller.

Challenge Thrillers chez Liliba : 44/12

Tag(s) : #Mes lectures 2013, #Michel Bussi, #Thriller