Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les portes

John Connolly

Editions Archipel

307 pages

 

9782809803747.gif

 

Au coeur des montagnes suisses, un groupe de scientifiques travaille sur un accélérateur de particules duquel, suite à une erreur, semble s'être échappé un mystérieux élément. Peu de temps après, Samuel, 11 ans, et son chien Boswell croisent leurs étranges nouveaux voisins du 666 Crowley Road, les Abernathy, qui semblent s'adonner à des rites sataniques. Avec Nurd, un démon apparu sous son lit, Samuel entreprend de déjouer les plans diaboliques de Mrs Abernathy qui a ouvert les portes de l'enfer. Si, au départ, personne ne veut croire Samuel quand il parle de crânes volants ou d'un infâme évêque ressuscité, force est de constater que Satan s'apprête à faire son grand retour.

 

Mon avis : Il m'est bien difficile de dire si j'ai aimé ou pas, je reste sur ma faim avec ce livre. Tantôt j'ai ri et je me suis régalée tantôt je me suis profondément ennuyée. Pourtant certains passages sont  complètement délirants, j'ai adoré Nouillh quand il pique la porche et se fait embarquer par les policiers et les défenses hallucinantes des enfants dans la maison mais on dehors de ça, je n'ai pas du tout accroché à l'histoire peut-être un peu trop futuriste à mon goût.

 

J'ai eu du mal à intégrer les données scientifiques, les trous noirs, les particules, le big bang, j'aurais peut-être plus facilement adhéré à une autre arrivée des démons sur la terre que l'ouverture accidentel de ce portail. Finalement les méchants ne sont pas du tout méchants mais frolent plutôt le ridicule, on les tue à la bombe aérosol ou à la tapette ... là au moins une chose positive j'ai ri.

 

J'ai trouvé aussi beaucoup de descriptions et d'explications qui m'ont gênée dans ma lecture et qui ont un peu plombé le rythme du livre

Quant aux personnages, mes préférences vont à Samuel qui est un petit garçon complètement loufoque avec des idées très avant-gardistes et il est bien difficile de le comprendre et de donner foi à ses propos mais c'est sans oublier notre ami Nouillh : le fléau des cinq démons qui régne sur la contrée désolée.


Une conclusion en demi teinte, j'ai adoré le côté loufoque et très original du livre mais j'ai trouvé que c'était au détriment de l'histoire.

Mon dernier billet de mes lectures de 2010 :)

Tag(s) : #Mes lectures 2010, #Jeunesse, #Fantastique, #John Connolly