Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les Bébés de la consigne automatique de Ryù Murakami
J'ai lu
508 pages




Au Japon, les nouveau-nés abandonnés dans les consignes des gares sont voués à une mort certaine. Deux d'entre eux pourtant, Hashi et Kiku, vont vivre. La vie de ces deux enfants est une plaie béante qui ne se cicatrise pas, un cri qui ne se tait pas. Le cauchemar les hante, leur univers s'est réduit aux parois d'une consigne, un monde sans espoir où l'on cherche une échappatoire tout en sachant qu'elle n'existe pas. Autour d'eux, un brouillard épais et pesant s'est formé, un ciel plombé, où seule la survie reste possible. Et cependant, des éclaircies parfois apparaissent, un chant qui surgit de la gorge d'Hashi comme une accalmie au milieu d'une tempête, un saut de Kiku comme une envolée vers un ciel plus bleu, des moments d'émotion suspendus. Mais la douleur est plus forte, aucune libération n'est possible et, ne pouvant supprimer la souffrance, c'est en l'infligeant aux autres qu'ils tenteront de l'oublier.

Mon avis : Il est bien dur de parler de ce live tellement il est noir. Heureusement que je l'ai lu en plusieurs fois dans le cadre d'une lecture commune sinon je ne sais pas si je serai aller jusqu'au bout. J'ai trouvé ce livre assez malsain.
Hashi et Kiku sont les deux seuls enfants retrouvés vivants dans une consigne automatique. Cette enfermement les a rendu completement psychotiques. Ils sont élévés dans un orphelinat ou on leur fait subir un traitement psychiatrique. Hashi a une tendance à la catatonie et s'enferme dans un monde virtuel. Kiku ne parle pas et leur contraste les lie pour la vie. Finalement ils sont adoptés ensemble et partent vivre sur une ile et sont libres pour la premiére fois de leur vie mais leurs pensées sont toujours tourner vers le besoin de donner la mort et ne pensent qu'a semer la destruction et retrouver leur mére pour la tuer.
Kiku trouve sa voix dans le sport il devient un temps perchiste. Hashi quitte l'ile est devient une chanteur homosexuel qui sombre tout doucement dans la dépression et la folie avec des tendances à l'automutilation. Kiku, lui croise Anémone qui a comme animal de compagnie un crocodile.
Voila tout ce petit monde qui vit complétement en marge de la société dans leur folie destructrice.
Je préfére les lectures plus légéres, ce livre est oppréssant et beaucoup trop noir pour moi.

6/10

Tag(s) : #Mes lectures 2009, #Contemporain, #Ryu Murakami