Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les amants de la terre sauvage

Katherine Scholes

Edtions Belfond

331 pages

 

9782714445612

 

En Tanzanie, en 1968. Mara a grandi en Tasmanie au sein d’une famille d’agriculteurs, sous la férule d’un père extrêmement autoritaire. Quand elle rencontre John, chasseur professionnel et propriétaire d’un lodge en Tanzanie, Mara est immédiatement séduite par l’aura d’aventure et d’exotisme qui l’entoure. À vingt-quatre ans, elle quitte sa famille et rejoint l’Afrique pour épouser John. Trois ans plus tard, la passion a laissé place à la désillusion : dans une Tanzanie tout juste indépendante, les tensions raciales sont très vives ; les safaris menés jadis dans le respect de la nature ont laissé place à de véritables massacres d’éléphants et le lodge est dans une situation financière très délicate. Sans compter que John multiplie les absences… Lors d’une énième expédition de son époux, Mara voit débarquer une équipe de cinéma qui souhaite situer son film dans les paysages enchanteurs de la savane. Bien décidée à profiter de l’occasion pour sauver le lodge, Mara ne va pas ménager ses efforts… Et tomber sous le charme du très séduisant Peter Heath, l’acteur principal. Déchirée entre cette attirance et son sens du devoir, Mara va se retrouver face un choix, forcément douloureux…

 

Dans un premier temps je tiens à remercier Suzanne de Chez les filles et les Editions Belfond  pour ce partenariat et leur confiance.

 

Mon avis : En lisant la quatrième de couverture je me suis dit  "Tiens te voila embarquée dans un roman à l'eau de rose" , pourquoi pas ? avec la chaleur qu'il fait cette lecture sera d'autant plus reposante.

Effectivement un bon interméde entre deux thrillers, j'ai passé un bon moment de lecture et finalement ce n'est pas si fleur bleue que le titre laisse présager.

 

Une chose que j'aime par dessus tout c'est l'endroit où se passe l'action : La Tanzanie. De superbes paysages, des animaux majestueux, un environnement étouffant, aride ... la brousse.  J'ai trouvé que l'auteur nous décrivait superbement ce pays aussi bien que Tamara McKinley dans La dernière danse de Mathilda. J'ai trouvé que les deux livres se ressemblaient d'ailleurs étrangement : Chaleur, soleil de plomb, oasis de verdure ...

 

Quant aux personnages , nous suivons surtout Mara et Lilian deux êtres qui se pensent totalement opposés mais qui ont finalement elles aussi des problèmes dans leur vie qui n'est pas si idyllique. Deux hommes quasiment absents du livre : John dont on parle et qui n'apparait qu'à la fin du livre et Peter l'amoureux qui reste très en marge du récit.

Un style d'écriture assez courant, des dialogues ; le temps passe vite et on ne s'ennuie jamais.

 

Alors par contre je n'ai pas aimé la fin ... tout d'un coup hop là, l'action se situe 20 ans plus tard, on passe en coup de vent sur les événements antérieurs et là hop un coup de pot, ils se retrouvent dans un lieu aussi paumé qu'en Tanzanie complètement libérés de leur vie de famille respective et patin couffin tout est bien qui finit bien. Une fin qui n'est pas à la hauteur du livre. Dommage.

 

Une dernière petite critique sur ce roman : à vouloir aborder beaucoup de thèmes on ne fait que les effleurer. J'ai trouvé que certains passages du livre manquaient de profondeur et n'étaient pas assez developpés.

 

 

Tag(s) : #Mes lectures 2010, #Contemporain, #Katherine Scholes