Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

En Février, découvrons ou re découvrons Franck Thilliez chez Pimprenelle

 

logothilliez

 

Le syndrome E

Franck Thilliez

Fleuve Noir

431 pages

 

9782265087293.gif

 

Une affaire étrange bouleverse l'été de Lucie Hennebelle, lieutenant de police à Lille où elle vit avec ses jumelles. Un de ses ex-petits amis a perdu la vue en visionnant un court métrage acheté au fils d'un collectionneur décédé. Un film muet, anonyme, mais surtout, un film à la mise en scène malsaine et au scénario énigmatique. Au même moment, le commissaire Franck Sharko, ancien de la Criminelle et analyste comportemental à l'OCRVP (Office Central pour la Répression des Violences aux Personnes, Nanterre) suit un traitement par stimulations magnétiques au cerveau à cause d'une schizophrénie tenace. Il cède à l'appel du terrain à la demande de son supérieur et contre l'avis d'Eugénie, la petite fille imaginaire qui le suit depuis la mort de sa femme et de sa fille. Dans le Nord de la France, cinq corps d'hommes impossibles à identifier ont été retrouvés deux mètres sous terre. Mains coupées, dents et yeux arrachés, boîte crânienne tranchée, cerveau disparu, tous en état de décomposition avancé. Alors que Lucie découvre les horreurs que cache le film, un mystérieux Québécois l'informe par téléphone du lien ténu qui existe entre cette bobine et l'histoire des cinq corps. Une seule et même affaire grâce à laquelle Lucie et Sharko, si différents et pourtant si proches dans leur conception du métier, vont se rencontrer… Des bidonvilles du Caire aux orphelinats du Canada des années 1950, les deux équipiers vont mettre le doigt sur un mal inconnu baptisé le syndrome E. Un mal d'une réalité effrayante qui révèle que nous pourrions tous être capables du pire…

 

Mon avis : Je suis vraiment très très embétée, très partagée ... J'adore Thillez mais il a vraiment choisi comme thème de son livre quelque chose que je n'aime pas du tout et auquel je ne crois pas un brin, c'est frustrant, c'est gênant. Je n'y ai pas cru une seule seconde à la manipulation mentale, l'hystérie collective et aux expériences sur le cerveau humain .. J'avais eu le même probléme avec le thriller d'Elena Sanders : Intrusion.

 

C'est très dommage car dans l'ensemble, je suis toujours aussi fan de Thilliez. C'est avec beaucoup de plaisir que j'ai retrouvé le commissaire Sharko qui a bien du mal à contenir sa schizophrénie et Lucie Hennebelle que j'avais adorée dans " La mémoire fantôme". J'ai vraiment apprécié que ces deux personnages se retrouvent et j'ai pensé que ce duo allait être explosif et je ne me suis pas trompée.

 

J'ai beaucoup aimé jusqu'au 3/4 du livre et quand les explications sont arrivées, j'ai été déçue et la fin fut pour moi un long chemin de croix. J'ai alterné dans cette lecture : les hauts et les bas. J'ai dévoré certains passages comme quand Sharko est au Caire ou quand Lucie est dans le chalet dans la banlieue de Montréal. J'en déduis que finalement ce livre manque cruellement d'action.

 

A noter que je lirai certainement la suite ... c'est impossible de rester sur cette fin, en espèrant que je ne sois pas trop déçue. J'espére retrouer un peu plus de peps, un peu de traque .. et un tueur en série digne de Franck Thilliez.

J'ai tellement de bons souvenirs  avec "Train d'enfer pour ange rouge" et aussi "Deuil de miel" que je ne resterai certainement pas sur une note négative avec lui.

 

Il me reste dans ma PAL "Fractures".

 

Tag(s) : #Mes lectures 2011, #Thriller, #Franck Thilliez