Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le rire du cyclope

Bernard Werber

Editions Albin Michel

609 pages

 

9782226215291

 

Le Cyclope est un célèbre humoriste à la mode qui meurt seul dans sa loge d'un fou rire. Simple incident cardiaque ou assassinat ? Nos deux enquêteurs penchent pour la deuxième hyphothèse.
Ils découvrent en Bretagne une société secrète qui depuis plus de 3000 ans invente les fameuses blagues anonymes que tout le monde se raconte. Cette société essaie d'influer sur la société pour la rendre plus humaine ou tout simplement plus drole. Cependant le pouvoir du rire attire des convoitises, beaucoup veulent maitriser le rire des autres pour avoir un surplus de pouvoir politique, d'argent, de célébrité. Derrière les paillettes et la légèreté du monde des comique, un univers sombre et des enjeux inconnus du grand public se dévoilent. Et tous recherchent le Graal, la blague absolue auquel nul ne résiste. Isidore et Lucrèce devront rechercher au fond d'eux mêmes la force et la spiritualité capables de les faire accepter dans ce monde parallèle si peu connu. Et ils comprendront que la clef de l'enquête est la compréhension du phénomène même de l'humour.L'homme est le seul animal qui rit. Mais à quoi cela lui sert-il vraiment ?

Mon avis :  "Le rire du cyclope" trainait depuis au moins un an et demi dans ma PAL. Lorsque j'ai vu que son prochain livre sortait dans les mois qui viennent je me suis dit qu'il était temps de le lire en prévision de l'achat de son prochain. Je pense que cette dépense est fortement compromise ... il serait plus envisageable de l'emprunter à la bibliothèque et encore ce n'est pas certain. Tout cela pour dire que je me suis ennuyée et que j'ai trouvé ce livre terriblement long.

 

Nous retrouvons Lucrece et Isidore, deux personnages récurrents de Bernard Werber. Lucréce est dévenue journaliste scientifique au "Guetteur morderne" et Isidore est maintenant à la retraite, il habite dans son chateau d'eau avec ses trois dauphins et son requin "George".

 

Darius Wozniak dit  "Le cyclope" est le comique préféré des français, à la suite de son one man show, il décéde dans sa loge d'une crise cardiaque. Après enquête, Lucréce se rend compte qu'il est mort à la suite d'un gros éclat de rire. Aurait-t-il succombé à la BQT : la blague qui tue.

Malgré un Isidore qui se fait un peu tirer l'oreille le duo d'enquêteur part sur les traces du tueur.

 

Du vu, du revu, du très vu ... une histoire entrecoupée d'une encyclopédie historique du rire parfois assez humoristique. Du comique de situation chez l' homme préhistorique, jusquà à la fabrication des premières blagues, je dois dire que plus j'avançais dans ma lecture plus cela devenait barbant. 

 

Un récit ponctué de blagues parfois très amusantes pourtant je me suis profondément ennuyée dans cette enquête qui piétine et qui a du mal à avancer.

L'originalité de Werber ne prend plus chez moi, aucune surprise car je me doutais bien que la fin nous apprendrait de toute façon une chose toute à fait rationnelle.

 

Dommage dommage .... mais bon, il me reste de trop bons souvenirs avec sa trilogie des fourmis et mon préféré qui reste "Les thanatonautes".

 

Tag(s) : #Mes lectures 2012, #Contemporain, #Bernard Werber