Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le garçon d'à côté

Katrina Kittle

Editions Phébus

449 pages

 

9782752905833

 

Dans une banlieue tranquille du Middle West, Sarah Laden, une jeune veuve, se bat pour élever seule ses deux garçons, Nate, 17 ans, et Danny, 10 ans. Une découverte fracassante concernant la famille de ses voisins et amis, accusés de pédophilie, va mettre à mal ce fragile équilibre. Des photos prouvent la culpabilité du père, mais la mère était-elle impliquée? Une enquête doit le déterminer. Sarah se retrouve à héberger leur fils Jordan, victime d’abus. Sombre et renfermé, l’enfant est en classe avec Danny. Alors que les Laden acceptent de devenir sa famille d’accueil, la place et les certitudes de chacun se trouvent remises en cause. Les voix puissantes de Sarah, Nate et Jordan alternent avec fluidité.Tour à tour, l’enfant, l’adolescent et l’adulte tentent de comprendre l’inconcevable et d’avancer. Sarah se donne pour but de redonner à Jordan goût à la vie et de l’aider à grandir.

 

Mon avis : Autant vous dire tout de suite que ce livre est dur, très dur. Il traite de pédophilie incestueuse, c'est triste, dramatique et écoeurant. Ni voyez aucun voyeurisme car "Le garçon d'à côté" n'est pas un livre de torture physique, il traite plutôt des conséquences mentales qu'un tel déchainement de violence peut avoir sur un enfant. Même si ce livre n'est qu'une fiction, il nous démontre que finalement on ne connait jamais vraiment ses voisins.

 

Voila deux ans que le mari de Sarah Laden est mort et c'est grâce à son amie et voisine Courtney qu'elle tient le coup et qu'elle arrive à élever seule ses deux garçons. Un jour en partant au travail, elle trouve Jordan le fils des voisins errant dans la rue, elle le fait monter dans sa voiture mais au détour d'une rue, il lui demande de s'arrêter pour aller aux toilettes.

Au bout de longues minutes d'attente, elle décide d'aller le chercher et le trouve une seringue plantée dans le cou, il vient de faire une tentative de suicide.

Arrivée au urgence et en arrêt cardiaque, Jordan est pris en charge in extremis, on découvre sur son corps des coups, des bleus. C'est un enfant torturé et victime de violence pédophile.

 

Un récit et trois façons de voir l'histoire. Sarah ne comprend pas que son amie puisse être accusée de tels actes et va dans un premier temps la défendre becs et ongles ; pourtant, elle va vite déchanter et se poser diverses questions au sujet de sa meilleure amie.

 

Nous suivrons aussi Jordan qui vit dans un brouillard permanent, déconnecté de la réalité car même si il en veut beaucoup à son père qui prend la fuite, il ne demande qu'une chose c'est de retrouver sa mère auquelle il voue un amour démesuré, incroyable, impensable.

Puis Nate, le fils de Sarah qui demandera à sa mère de devenir famille d'accueil pour Jordan.

 

Un livre sur le déni, le mensonge, l'amour maladif, la reconstitution de soi, sur un enfant qui n'arrive pas à savoir où commence le bien et où se termine le mal et les conséquences colatérales de tels drames dans la vie quotidienne et le futur. Une ombre et un boulet pour la vie.

Tag(s) : #Mes lectures 2012, #Contemporain, #Katrina Kittle