Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un-mot-des-titres

 

Le briseur d'âmes

Sebastian Fitzek

Editions de l' Archipel

262 pages

 

9782809806427.gif

 

Un psychopathe sévit dans les environs de Berlin. Lorsque la police retrouve ses victimes, ces dernières sont vivantes, mais prostrées dans un état végétatif, psychologiquement anéanties, comme privées de conscience… D’où le surnom que lui a donné la presse : le briseur d’âmes.
Caspar, un amnésique d’une quarantaine d’années interné dans une clinique psychiatrique de luxe, n’aurait jamais imaginé croiser le chemin de ce psychopathe. Et pourtant, en cette veille de Noël, alors qu’au-dehors une tempête de neige fait rage, lui, le personnel médical et quelques patients se retrouvent enfermés dans la clinique, coupés du monde… avec le briseur d’âmes. Et, cette fois, il tue !

 

Mon avis : J'aime beaucoup Sebastian Fitzek et Thérapie avait été un véritable coup de coeur. Le challenge de Calypso : lire un livre avec le mot "âme" est tombé à point nommé car je venais tout juste d'acheter son dernier livre "Le briseur d'âmes". J'ai passé un excellent moment de lecture et cet auteur est en train de devenir un maitre en matière de thriller psychologique.

 

Dans un premier temps, c'est la couverture qui m'a attirée : ces oiseaux planants m'ont tout de suite fait penser à quelque chose de sordide, j'avais complétement raison.

 

Les trois premières pages sont intitulées : 71 jours avant la peur et je peux vous dire qu'elles mettent imédiatement dans l'ambiance, c'est glauque et flippant à souhait et je me suis dit "ouh là c'est du lourd".

 

On propose à plusieurs étudiants moyennant 200 euros de lire un document fruit de l'imagination d'un patient, à partir de cet instant tout au long du livre nous allons suivre cette histoire en même temps qu'eux.

 

Caspar est amnésique et interné dans un centre psychiatrique , un accident bouleverse la quiétude de l'établissement. Deux personnes sont admises et partir de ce moment tout part de travers, des meurtres, des agressions, bientôt le personnel et quelques patients se rendent compte que l'on vient de les enfermer avec "Le briseur d'âmes". Un psychopathe qui vous brise la raison et vous laisse dans un état végétatif.

 

Un huis clos terrible et angoissant, Caspar va retrouver la mémoire progressivement jusqu'au dénouement final qui m'a complétement bluffée et j'étais loin d'imaginer un tel machiavélisme. J'ai retrouvé avec plaisir la plume de Fitzek, des phrases courtes, des devinettes. Un très bon livre.

 

Une dernière question à ceux qui ont lu le livre : Avez vous le meli melo des pages ? surprenant !

Tag(s) : #Mes lectures 2012, #Thriller, #Sebastian Fitzek