Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La verticale du fou

Fabio M. Mitchelli

Editions Ex-Aequo

76 pages

 

9782359621228

 

Elle ouvre les yeux sur son corps mutilé, entouré par la police scientifique qui s'affaire sur la scène de crime de son propre meurtre. Dans cet état d'exo-conscience, elle fait alors un come-back sur sa vie passée et réalise l'être qu'elle à été : suffisante, égocentrique et dépravée. Dans une affliction particulière, dérangeante, elle revoit les instants de son enfance, de son adolescence et, au cœur de ce travelling spirituel, elle prend conscience des brutalités qu'elle a infligées à son être et du mépris qu'elle ressentait pour les autres. Peu à peu, Clarisse prend également conscience de la véritable beauté humaine. Elle va vivre ses derniers instants post-mortem dans une bien particulière situation : celle de refaire à l'envers le chemin des heures qui ont précédé sa mort, afin de pouvoir expier ses péchés de luxure et confondre son propre meurtrier. Chris, le jeune lieutenant de police affecté sur cet homicide, va se retrouver lui aussi face à une situation qui le dépasse : la femme qu'il aimait, celle pour qui sa vie allait basculer, se trouve sous ses yeux, atrocement mutilée. Peu avant sa mort, Clarisse qui avait consommé une relation enflammée avec le jeune flic, avait remis toute sa vie en question, prête à sacrifier les fondations de son arrogante existence, prête à bousculer sa petite vie bien rangée.

Dans une atmosphère étrange, plusieurs destins vont alors se croiser. Une sordide affaire criminelle jamais élucidée va également ressurgir en parallèle, révélant toute la noirceur de la folie humaine…

Mon avis : Alors là, je suis extrémement partagée car d'une part, j'ai bien aimé la narration, Clarisse est retrouvée morte atrocement mutilée dans la forêt et c'est pour ainsi dire son ectoplasme qui nous raconte la découverte du corps, l'arrivée de la police,  l'intervention du médecin légiste .... mais d'une autre part, je ne suis jamais arrivée en rentrer dans l'histoire, je me suis retrouvée comme Clarisse, elle spectatrice de sa mort  et moi spectatrice de l'histoire. 

 

On remonte d'heure en heure, l'accident de la jeune femme, sa vie et l'on suit l'assemblage des preuves, jusqu'à l'arrestation. C'est terrible de rester comme cela en dehors de l'intrigue, de l'histoire et des personnages. Dommage, j'ai vraiment l'impression d'être passée à côté de quelque chose, c'est très frustrant.

 

  77158541 p

 

7/12

Tag(s) : #Mes lectures 2012, #Thriller, #Fabio M.Mitchelli