Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La récup'

Jean Bernard Pouy

Editions Fayard

247 pages

 

9782213637778.gif

 

Antoine, dit Loulou, artisan serrurier, spécialiste des clefs et mécanismes anciens, s’est rangé des voitures de Vitry entre lesquelles il a coulé une jeunesse difficile en devenant restaurateur pour les musées. Rangé, vraiment ?
Presque.
Pour se payer le tour de façonnage ultramoderne dont il rêve et dont, maintenant, il a urgemment besoin, Loulou accepte une petite « mission ». Seulement, on ne lui paye pas le montant promis. En plus, comme il la ramène, on lui défonce le portrait. Déçu, choqué, il met un long moment à s’en remettre. Jusqu’au jour où il en a marre d’être pris pour un moins que rien doublé d'un lâche.
Alors il reprend la piste là où il l’a laissée : aux portes du château cambriolé. Malfrat naïf et innocent, Loulou remonte les rouages d’une machinerie internationale impliquant la mafia russe, l’enraye sans vraiment le vouloir et, bientôt, la fait se désintégrer.
Voilà tout à coup de quoi lui donner des idées de nouveau départ…

 

Mon avis : Je ne connaissais pas du tout cet auteur, j'en avais entendu parlé avec la série "Le poulpe" donc j'ai sauté sur l'occasion de le découvrir. Je me suis procurée "La récup'" et je dois dire que j'ai été agréablement surprise. J'ai passé un bon moment de lecture. C'est humoristique, argotique et notre héros est plutôt l'anti héros de base.

 

Antoine ex-taulard s'est refait une réputation, fini les entourloupes en tout genre maintenant il est rangé, travaille pour les musées ... jusqu'au jour où on lui propose un petit boulot facile, bien payé ce qui va lui permettre de se payer le tour dont il a toujours rêvé mais petit escroc sans grand envergure il se fait vite doubler. Il baisse vite les bras et accepte la fatalité mais c'est sans compter sur son sursaut d'orgueil.

 

Un livre facile à lire, pour se détendre. Je ne peux pas dire que j'en garderai un souvenir impérrissable car ce policier nous fait penser un peu à un vaudeville, c'est un peu gros mais c'est quand même bien sympathique.

 

Je vous cite le passage ou j'ai ri :

 

- Quand on allait dans les manifs, tu sais à quoi ça me faisait penser, tous ces poings levés ?

- A la révolution ?

- Non. A un champ d'artichauts.

Tag(s) : #Mes lectures 2011, #Policier, #Bernard Pouy