Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La porte aux oiseaux

Katie Hickaman

Editions France Loisirs

538 pages

 

9782709629904.gif

 

Constantinople, 1599. Une délégation de marchands anglais s'apprête à remettre au sultan une extraordinaire horloge mécanique, présent de la reine. Parmi eux, Paul Pindar porte depuis deux ans le deuil de sa fiancée Celia Lamprey, disparue en mer. Lorsqu'il apprend la présence, derrière les murs interdits du harem, d'une jeune femme ressemblant en tous points à son amour perdu, une quête impossible commence. La situation semble d'autant plus désespérée qu'au sérail une impitoyable lutte de pouvoir oppose la mère du sultan et sa favorite. Des siècles plus tard, Elizabeth Staveley, jeune universitaire, découvre un fragment de manuscrit concernant une belle captive. Tout de suite, elle se passionne pour cette histoire tombée dans l'oubli depuis quatre cents ans. Entre amours interdites et enquête historique, Katie Hickman nous livre une grande fresque romanesque, dans le monde envoûtant d'un harem ottoman.
 
Mon avis : Après une ou deux lectures peu concluantes, je voulais quelque chose de simple, j'ai donc choisi un livre qui trainait dans ma PAL depuis un bon bout de temps "La porte aux oiseaux" de Katie Hickman, un roman mélangeant l'histoire, l'aventure, le romanesque ... J'ai bien fait même si ce ne sera pas le roman de mon année 2013, j'ai passé un bon moment de lecture.
 
Un récit, deux époques, l'une dans l'empire Ottaman en 1599 et l'autre de nos jours.
 
D'un côté, nous suivons Elisabeth Staveley, qui fait des recherches sur une jeune femme Celia Lamprey, promise au secrétaire de l'ambassadeur de Constantinople : Paul Pindar ; mais celle ci aurait péri en mer lors de l'attaque du bateau quand elle rejoignait son fiancé en Perse.
De l'autre, nous sommes dans le harem de Memeth III, Safiye, la mère du sultant qui à force de complots, de trahison, de conspiration régne avec ses rossignols en maître dans le harem de son fils. Il est temps de lui présenter sa nouvelle promise.
 
J'ai bien aimé l'histoire d'Elisabeth quand elle tournait autour de ses recherches : la visite du harem quatre cent ans plus tard ou même à la pension de famille d'Haddba mais sa rencontre avec Medmet et sa relation amoureuse avec Marius m'ont totalement laissé indifférente.
 
Le récit sur le harem est beaucoup plus intriguant et magique, on suit avec curiosité les intrigues, les machinations des femmes pour devenir la favorite. Puis la curiosité de Paul Pindar pour une jeune fille blonde que l'on aurait aperçue dans le harem.
 
Un récit facile à lire sympathique et distrayant qui remplit bien ses fonctions : passer un agréable moment de lecture.
Tag(s) : #Mes lectures 2013, #Contemporain, #Katie Hickman