Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La cicatrice du diable

Laurent Scalese

Editions Belfond

308 pages

 

9782714443007.gif

 

Paris, de nos jours… Après la défenestration d'un scénariste du bureau de Cécilia Rhodes, célèbre productrice, le commissaire Milot, chargé de l'enquête, est peu convaincu par la thèse du suicide. Il établit un parallèle avec la mort de Lucie Drax, une jeune scénariste qui travaillait pour Cécilia trente ans plus tôt. Une affaire qui semble liée à l'histoire personnelle de Milot. Autour de cette femme prête à tout pour parvenir à ses fins, gravitent un assistant fou amoureux, un mari richissime et un scénariste raté qu'elle exploite. Des pantins qui ne tarderont pas à vouloir jouer leur propre rôle… Découvrant une femme impitoyable, le commissaire n'hésitera pas à faire saigner une ancienne et effroyable blessure : la cicatrice du diable. Avec ce nouveau roman policier, Laurent Scalese offre à son lecteur une plongée fascinante dans le milieu du cinéma, univers qu'il connaît bien pour le fréquenter depuis longtemps. Une atmosphère oppressante autour d'une intrigue bien ficelée.

 

Mon avis : C'est le troisième livre que je lis de Laurent Scalèse et j'aime beaucoup cet auteur de thriller français. "Le baiser de Jason" et "Des pas sous la cendre" furent une agréable découverte. Il me tardait de replonger dans un de ses livres, j'ai jeté mon dévolu sur "La cicatrice du diable" et bien m'en a pris car j'ai passé un très bon moment.

 

Cécila Rhodes, productrice de cinéma est une femme détestée dans sa profession, promotion canapé, mariage programmé c'est un véritable requin jusqu'au jour où un jeune scénariste se jette par la fenêtre de son bureau. Harcelée par le commissaire Milot, les ennuis commencent pour Cécila, tout ira de mal en pis.

 

On évolue dans le milieu du cinéma et l'auteur en fait un portrait plutôt impitoyable, grinçant, beaucoup de machination ... Une gueguerre sans merci entre les auteurs, les scénaristes, je me demande jusqu'à quel point l'auteur à approfondit le sujet. La jalousie, l'envie sont les fils conducteurs de ce thriller.

 

Laurent Scalése ne fait pas dans la dentelle avec ses personnages. Cécilia Rhodes est une femme acariâtre, frustrée, méchante et antipathique au possible. Elle est opportuniste et finalement bon nombre des ses amis/ennemis gravitent autour d'elle. Quant au commissaire Milot c'est un homme drogué, alcoolique, à la dérive, il fait de cette enquête une quête personnelle.

 

Un bon thriller avec de l'action, du rythme et des dialogues, je ne me suis jamais ennuyée.  

 

Challenge Thriller

 

38/8

Tag(s) : #Mes lectures 2012, #Thriller, #Laurent Scalese