Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La chimère d'or des Borgias

Juliette Benzoni

Editions France Loisirs

455 pages

 

9782259215343

 

Tandis que le Titanic est en train de sombrer et que la panique règne à bord, une belle jeune fille assassine, pour voler ses bijoux avec une audace incroyable, une richissime passagère : la marquise d’Anguisola, née Belmont. Une femme de chambre, Helen Adler, l’a vue sortir avec son butin mais ne parvient pas à la retrouver… Pas davantage au retour à New York et, pensant que la meurtrière a pu rester parmi les victimes, elle finit par oublier.

Vingt ans plus tard, à Paris, on vend la collection de joyaux Renaissance de Van Tilden, un Américain fortuné qui vient de se suicider dans son château de Touraine. Aldo Morosini a emmené à cette vente un pittoresque client texan, fabuleusement riche, amoureux de Lucrezia Torelli, une cantatrice qui prétend descendre des Borgia et veut qu’on lui retrouve la Chimère d’or de César, qu’on a peu de chances devoir reparaître parce qu’elle appartenait à la marquise d’Anguisola et doit reposer quelque part au fond de l’Atlantique. Or, la vente est interrompue à la demande de John-Augustus Belmont : elle propose deux des joyaux de Mme d’Anguisola, sa tante. Et la Chimère aurait dû y être…
Le lendemain, Helen Adler, devenue la femme de chambre de Pauline Belmont et qui sur un journal a reconnu la meurtrière, est laissée pour morte. C’est le premier sang d’une aventure dramatique, mais d’autres viendront qui pourraient amener Morosini à sa perte ..

 

Mon avis : C'est toujours avec plaisir que je retrouve les aventures d'Aldo Morosini, on doit compter à peu près une douzaine de tomes avec ce personnage et je dois dire que je passe toujours un excellent moment en compagnie du prince antiquaire, de l'archéologue Vidal-Pellicorne, de la contesse de Sommières ....

 

Dans ce tome nous partons à la recherche de la chimère d'or; pourtant ce joyau séme la mort pour tous ceux qui sont en sa possession exceptés ceux qui sont apparentés au premier propriétaire : les Borgia. Pourtant considéré comme un bijou maléfique, Aldo Morosini après moultes hésitations se lance à sa recherche.

 

Dans ce tome, c'est le grand retour de Pauline Belmont et tout comme moi, je pense qu'Aldo va grandement vous énerver, il joue avec le feu et a bien du mal à ne pas se noyer dans les yeux de la belle américaine. Il va encore se disputer avec Vidal-Pellicorne, forcément pour une femme car son ami est un vrai coeur d'artichaut. La princesse Morosini reçoit aussi dans son palais Venisien d'étranges lettres anonymes sur le comportement de son mari.

 

Un tome qui se termine sur un coup de feu.  Aldo voit aussi s'enfuir sa femme au bras d'un inconnu dans une étrange voiture. Il ne me tarde qu'une chose c'est de lire la suite.    

Tag(s) : #Mes lectures 2012, #Historique, #Juliette Benzoni