Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Je ne suis pas un serial killer

Dan Wells

Editions Sonatine

270 pages

 

9782355840708.gif

 

John Wayne Cleaver est un jeune homme potentiellement dangereux. Très dangereux. Jugez-en plutôt : garçon renfermé, pour ne pas dire sociopathe, il vit au milieu des cadavres à la morgue locale, tenue par sa mère et sa tante, il a une certaine tendance à tuer les animaux et, depuis son plus jeune âge, il nourrit une véritable passion pour les tueurs en série. Ainsi, son destin semble tout tracé. Mais conscient de son cas, et pas spécialement excité à l’idée de devenir un serial killer, John a décidé d’en parler à un psy et de respecter quelques règles très précises. Ne nourrir que des pensées positives à l’égard de ses contemporains. Ne pas s’approcher des animaux. Éviter les scènes de crime. Ce dernier commandement va néanmoins devenir très difficile à suivre lorsqu’on retrouve autour de chez lui plusieurs corps atrocement mutilés. Y aurait-il plus dangereux encore que John dans cette petite ville tranquille ? Aurait-il enfin trouvé un adversaire à sa taille ?

 

Mon avis  : Malgré les billets peu enthousiastes sur ce thriller, le titre me faisait furieusement envie. Je ne suis pas déçue, j'ai vraiment bien aimé ce livre même si je me suis demandée tout au long si l'auteur n'aurait pas pu rester dans le classique et éviter de donner à ce thriller une connotation fantastique. En général, je me suis quand même régalée et il me tarde de lire la suite car je crois que c'est une trilogie.

 

John Wayne Cleaver a 15 ans, il se nomme comme l'acteur mais lui il préfére John Wayne Gacy comme le serial killer. Il faut dire que son passe temps favori, c'est d'aider sa mère et sa tante au funérarium quand elles embaument les morts, il aime surtout ceux qui sont plutôt éventrés avec les tripes qui ressortent pour pouvoir toucher, sentir ... Il aime aussi jouer avec le feu.

 

Forcement, il voit un psy car personne le trouve très normal avec ses blagues à deux balles sur les morts. Quand il fait une dissertation sur un homme connu, c'est sur les serial killer. Lui aussi, se trouve un peu bizarre, il est un tueur en série en puissance donc il se donne quelques limites comme de ne pas trop observer les gens, de ne pas aller sur les lieux d'un crime. Il arrive ainsi à controler ses pulsions jusqu'au jour où dans sa ville on retrouve le corps atrocement mutilé de Jeb Jolley. La traque commence. John épie et surveille.

 

Cette enfant est terrifiant !!! et pourtant qu'est ce qu'il m'a fait rire au début en le voyant trépigner d'impatience devant les portes du funérarium en attendant d'examiner le premier cadavre du tueur. Après il fait un peu moins rire car il a tendance à faire peur à tout le monde; pourtant sous ses airs psychotiques c'est le policier idéal car finalement il est plus facile de traquer un malade quand on en est un soi même. Il va se mettre à observer et finir par trouver le coupable mais comment l'arrêter sans se dévoiler.

 

Des dialogues, de l'action, quelques conflits avec sa mère car elle aimerait bien qu'il ait des copains enfin une vie sociale un peu plus normale. C'est facile à lire. Le fantastique est relativement crédible et ne tombe pas dans la surenchére. C'est sanglant ... un bon thriller, une bonne partie de cache cache.

 

 

Challenge Thriller

Tag(s) : #Mes lectures 2011, #Thriller, #Dan Wells