Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Il neige en enfer - Le silence des canaux

Nadine Monfils

Editons Belfond

469 pages

 

9782714452795

 

Drôle de flic que le commissaire Léon ! Belge, il vit à Montmartre avec maman, a son QG au bistrot du coin, et depuis qu'il a arrêté de fumer il tricote des paletots ringards pour son chien Babelutte... Mais il mène ses enquêtes tambour battant, entouré de personnages hauts en couleur. Au menu, des aventures loufoques et grinçantes, pimentées d'humour noir. Pas étonnant que Frédéric Dard ait parrainé la série lors de sa première parution...

 

Il neige en enfer : Dans Il neige en enfer, un richissime industriel meurt dans un accident de voiture, laissant derrière lui une famille de fêlés. Sa femme passe ses nerfs à coudre des paillettes partout, le pépé en fauteuil roulant ne pense qu'à se taper la bonne, et Mômo, le fils un peu zinzin, promène son lapin empaillé. Quant à sa soeur, elle tapine dans un bar de Pigalle et a pour fidèle client le commissaire Léon, qui va mettre les deux pieds dans ce nid de vipères ! Petits meurtres gratinés au menu...

 

Mon avis : J'ai retrouvé dans "Il neige en enfer" tout ce que j'aime chez Nadine Monfils, de l'humour, des personnages complétement décalés, le commissaire Léon égale à lui même qui continue de tricoter des pulls pour son chien. J'ai vraiment apprécié cette histoire, les membres d'une famille disparaissent un par un, Léon enquête sur cette famille dont sa prostituée attitrée fait partie.

 

Un grand-père obsédé par la bonne, un fils qui disparait, une belle fille qui coud des paillettes sur des coussins en passant par trois petits enfants qui ne dénotent pas : un homosexuel, une prétresse vaudou, une prostituée et une arrière petite fille qui comme dit sa tante ressemble à une véritable petite truie ... une belle famille de tarés.

 

Le silence des canaux : Dans Le Silence des canaux, Léon part en vacances sur une péniche avec son tricot et son chien. Peinard ? Pas vraiment... Des cadavres au visage arraché sillonnent ses promenades, et on dirait que le criminel s'amuse à suivre le commissaire... Quand on s' promène au bord de l'eau, comm' tout est beau... Léon va vite devoir reprendre du service.

 

Mon avis : Pour la première fois de sa vie le commissaire Léon prend des vacances et en plus sans sa mère, une véritable hérésie pour cette dernière mais la croisière tourne vite au cauchemar, à la première écluse Léon tombe sur  un cadavre. 

 

J'ai un peu moins aimé cette histoire qui avait moins de rythme, le ton était moins cinglant, à part le collectionneur de nains, les personnages étaient décidément moins barges.

 

En conclusion, j'aime beaucoup Nadine Monfils et j'attends avec impatience la suite, pas vraiment pour les intrigues policières qui ne sont pas le point le plus important de ses romans mais pour ses personnages cinglés, hallucinants et hétéroclites.

 

Merci aux Editions Belfond pour l'envoi de ce livre

 

 

 

77158541 p

 

31/12

Tag(s) : #Mes lectures 2013, #Policier, #Nadine Monfils