Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Fille noire, fille blanche

Joyce Carol Oates

Editions Philippe Rey

378 pages

 

9782848761497.gif

 

Elles se rencontrent au cœur des années soixante-dix, camarades de chambre dans un collège prestigieux où elles entament leur cursus universitaire. Genna Meade, descendante du fondateur du collège, est la fille d'un couple très " radical chic ", riche, vaguement hippie, opposant à la guerre du Vietnam et résolument à la marge. Minette Swift, fille de pasteur, est une boursière afro-américaine venue d'une école communale de Washington. Nourrie de platitudes libérales, refusant l'idée même du privilège et rongée de culpabilité, Genna essaye sans relâche de se faire pardonner son éducation élitiste et se donne pour devoir de protéger Minette du harassement sournois des autres étudiantes. En sa compagne elle voit moins la personne que la figure symbolique d'une fille noire issue d'un milieu modeste et affrontant l'oppression. Et ce, malgré l'attitude singulièrement déplaisante d'une Minette impérieuse, sarcastique et animée d'un certain fanatisme religieux. La seule religion de Genna, c'est la piété bien intentionnée et, au bout du compte inefficace, des radicaux de l'époque. Ce qui la rend aveugle à la réalité jusqu'à la tragédie finale. Une tragédie que quinze ans - et des vies détruites - plus tard, elle tente de s'expliquer, offrant ainsi une peinture intime et douloureuse des tensions raciales de l'Amérique.

 

Mon avis : Il y a un moment que j'avais envie de lire un deuxième livre de cette auteur pourtant ma première rencontre n'avait pas été brillante. J'avais lu "Nous étions les Mulvaney" et je dois dire que je m'étais mortellement ennuyée pendant plus de 750 pages mais j'avais résisté jusqu'au bout. Cette fois ci, ce fut pareil !! Par contre à la moitié j'ai tout plié et j'ai lachement abandonné.

 

Décidément Oates et moi ne sommes pas du tout copines, j'ai l'impression qu'il ne se passe jamais rien dans ses livres. Par contre pas de problème pour la psychologie des personnages alors là on a notre dose mais s' il n'y a pas un tant soit peu d'histoire, je n'arrive pas à m'accrocher et d'autre part je n'ai jamais su où on allait arriver.

 

Les personnages ne sont pas du tout agréables : Minette est une jeune fille noire aigrie. Genna, avec des parents hippy chics, soixante -huitard sur le retour qui la laissent à l'abandon tente pourtant d'amadouer Minette mais en vain. Quand l'histoire semble un peu avancer, on retombe dans des longueurs sur la famille de Genna. Un calvaire.

 

Voilà, je voulais voir et bien j'ai vu et surtout lu  ... je ne pense pas renouveler mon expérience Oates, je suis vaccinée.

 

Un-mot-des-titres

Tag(s) : #Mes lectures 2012, #Contemporain, #Joyce Carol Oates