Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

De l'eau pour les éléphants

Sara Gruen

Editions Le livre de poche

471 pages

 

9782253125808.gif

 

Ce roman pas comme les autres a une histoire exceptionnelle : en quelques mois, il a fait d'un auteur inconnu un véritable phénomène d'édition, le coup de coeur de l'Amérique.

Durant la Grande Dépression, dans les années 1930, les trains des petits cirques ambulants sillonnent les États-Unis. Jacob Jankowski, orphelin sans le sou, saute à bord de celui des frères Benzini et de leur " plus grand spectacle du monde ". Embauché comme soigneur, il va découvrir l'envers sordide du décor. Tous, hommes et bêtes, sont pareillement exploités, maltraités.

Sara Gruen fait revivre avec un incroyable talent cet univers de paillettes et de misère qui unit Jacob, Marlène la belle écuyère, et Rosie, l'éléphante que nul jusqu'alors n'a pu dresser, dans un improbable trio.

Plus qu'un simple roman sur le cirque, De l'eau pour les éléphants est l'histoire bouleversante de deux êtres perdus dans un monde dur et violent où l'amour est un luxe.

 

Mon avis : Je n'ai qu'un seul regret, c'est de n'avoir pas sorti plus tôt ce roman de ma PAL car ce ne fut que du bonheur. Si ce livre est le coup de coeur de l'Amérique, c'est assurément un coup de coeur chez moi aussi. Il mérite un 10/10.

Un livre en plus sublimement illustré de photos d'époque.

 

C'est à travers les souvenirs un peu confus de Jacob Jankowski (90 ans ou 93 car quelquefois il ne sait plus lui même) pensionnaire d'une maison de retraite que nous suivons dans les années 30 le cirque des frères Benzini.

On y découvre la cruauté envers les animaux, la promiscuité, la misére des ouvriers et l'opulence des patrons.

 

Les parents de Jacob meurent soudainement dans un accident de voiture. Adieu la maison, le cabinet vétérinaire, ses parents s'étant ruinés pour lui payer ses études de vétérinaire. Jacob, sur coup de tête quitte la salle d'examen final et saute dans le premier train qu'il trouve. C'est celui du cirque ambulant des fréres Benzini.

 

Nous voila partis sur les routes d'Amérique où l'on fait la connaissance de plusieurs personnages attachants, originaux, méchants.

On nous montre aussi le fossé entre les artistes et les employés : certains seront payés après chaque spectacle tandis que d'autres attendront et peut-être toucheront leur argent  à la fin de la saison. Tout le monde reste avec l'espoir de récupérer un jour leur argent, s'ils ne sont pas malades et jetés hors du train la nuit.

 

C'est aussi une histoire d'amour entre Jacob et Marlène une jeune et belle ecuyère sous l'emprise du rustre August.  Une fille maltraitée par un homme alcoolique et schizophréne, mais c'est aussi L'oncle Al un directeur qui excelle  dans les chantages en tout genre.

 

Une histoire noire, cruelle, sordide où se mêle tous les excès et la méchanceté de la race humaine ; dans ce livre vous ne retrouverez pas la magie du cirque mais plûtot l'envers du décor.

Tag(s) : #Mes lectures 2010, #Contemporain, #Sara Gruen