Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chouette une ride
Agnés Abécassis
Calman Levy
256 pages




Vous ne mentirez plus jamais sur votre âge !! Anoushka est une jeune auteure de thrillers. Enfin, « jeune », c’est ce qu’elle croyait, avant qu’une succession de micro évènements humiliants se produisent dans sa vie, lui faisant brutalement prendre conscience qu’elle a déjà trente-six ans. C’est à dire techniquement, presque quarante. Donc bientôt cinquante. Elle mène, par ailleurs, une vie totalement ordinaire, entre son métier aux aspects solitaires, ses tâches ménagères barbantes, ses deux filles qui grandissent, son (second) mari toujours ronchon, et sa chienne, une adorable petite boule de poils incontinente. Engluée dans son quotidien, Anoushka étouffe et réalise combien le temps passe vite. Ses années d’insouciance sont déjà si loin… Alors, lorsque sa cousine se marie à l’autre bout du pays, c’est avec sa meilleure amie célibataire qu’elle file célébrer l’événement. Au programme, régression totale : fringues d’ados, propos indignes d’une mère de famille, et surtout envie de respirer un peu… Mais ce mariage va lui réserver bien des surprises. Elle voulait vivre de nouvelles aventures ? Elle va en avoir…

Mon avis : Un matin en se levant, Anoushka Davidson se découvre une ride aux coins des yeux. Elle réalise que l'on lui dit maintenant du madame que sa fille vient de rentrer en 6éme et qu'elle a 36 ans .... Elle trouve que sa vie d'écrivain et bien monotone, qu'elle en a marre de travailler à la maison et pense à une reconvertion. Elle décide de s'octroyer un petit week-end avec sa copine Clotide sa meilleur amie ...  sacré week-end !!!

Il y avait un moment que je n'avais pas lu un Chick Litt aussi passionnant. C'est un vrai vaudeville, le livre se déroule à 100 à l'heure comme dans un film mais surtout c'est hilarant. Anoushka, le personnage d'Agnés Abécassis est écrivain (ou écrivaine comme vous voulez mais je trouve ça moche) et les passages sur le salon du livre m'ont fait penser qu'elle l'avait véritablement véçu pour que ce soit aussi réaliste.

J'ai ri, ri, ri

Un petit passage : "Que les choses soient claires, pisseuse. Tu m'appelles encore une seule fois "vieille folle", et je te fous mon poing dans la gueule tellement fort, que tes dents de sagesse vont te servir de boucles d'oreilles ...

Et j'en passe ... 10/10

 

Tag(s) : #Mes lectures 2009, #Chick-Lit, #Agnés Abécassis