Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Au pays des kangourous

Gilles Paris

Editions Don Quichotte

248 pages

 

 9782359490589 

 

« Ce matin, j'ai trouvé papa dans le lave-vaisselle. En entrant dans la cuisine, j'ai vu le panier en plastique sur le sol, avec le reste de la vaisselle d'hier soir. J'ai ouvert le lave-vaisselle, papa était dedans. Il m'a regardé comme le chien de la voisine du dessous quand il fait pipi dans les escaliers. Il était tout coincé de partout. Et je ne sais pas comment il a pu rentrer dedans : il est grand, mon papa. »

Simon, neuf ans, vit avec son père Paul et sa mère Carole dans un vaste appartement parisien au Trocadéro. Mais le couple n'en est plus un depuis longtemps. Paul est écrivain, il écrit pour les autres. Carole, femme d'affaires accomplie, passe sa vie en Australie, loin d'un mari qu'elle n'admire plus et d'un enfant qu'elle ne sait pas aimer. Le jour où Paul est interné pour dépression, l'enfant sans mère est recueilli par Lola, grand-mère fantasque, adepte des séances de spiritisme avec ses amies « les sorcières », et prête à tout pour le protéger.

Dans les couloirs trop blancs des hôpitaux, il rencontre aussi l'évanescente Lily, enfant autiste aux yeux violets qui semble bien résolue à lui offrir son aide. Porté par l'amour de Lily, perdu dans un univers dont le sens lui résiste, Simon va tâcher, au travers des songes qu'il s'invente en fermant les yeux, de mettre des mots sur la maladie de son père, jusqu'à toucher du doigt une vérité indicible.

 

Mon avis :  Comment résister aux premières lignes de ce livre : "Ce matin, j'ai trouvé papa dans le lave-vaisselle. En entrant dans la cuisine, j'ai vu le panier en plastique sur le sol, avec le reste de la vaisselle d'hier soir. J'ai ouvert le lave-vaisselle, papa était dedans."

Je me suis dit qu'un peu d'humour ne pouvait pas faire de mal mais j'ai vite déchanté car c'est finalement assez triste et je dois dire que certaines choses m'ont un peu choquée.

 

J'ai vraiment eu du mal avec ce livre car même si l'histoire de Simon est triste et très touchante, je me suis focalisée sur l'absence de cette mère partie "au pays des kangouroux" pour son travail, une femme décrite par son fils comme froide, dénuée de sentiments, toujours absorbée par son travail et constament absente même quand elle est là.

 

Et puis un jour, Simon ne comprend plus rien, son papa qu'il adore est hospitalisé, ses yeux verts ont pris une teinte toute grise. Il attend donc le retour de sa maman mais prise par son travail elle ne semble pas vouloir revenir .. mais comme dans toutes les histoires tristes, il va faire la rencontre de Lily qui saura lui remonter le moral.

Puis vient le temps des explications et de l'espoir.

 

Un livre bien écrit, qui se lit facilement mais qui m'a accablé tellement j'ai pris cette maman en horreur tout au long de ma lecture. Un petit garçon émouvant qui nous montre toute sa douleur dans l'humour et un papa qui perd complétement pied. 

 

C'est Cajou qui m'a donné envie de lire ce livre et puis je me suis rendue compte que j'avais déja lu un livre de cet auteur. Gilles Paris, c'est aussi l'auteur "D'autobiographie d'une courgette", un livre que j'avais beaucoup aimé. On retrouve dans ce livre un peu les mêmes ingrédients, un enfant d'une dizaine d'années et des parents un peu défaillants.

 

Une lecture moyenne, je ne peux pas dire que je n'ai pas aimé .. j'ai trop éprouvé de colére.

 

Tag(s) : #Mes lectures 2012, #Contemporain, #Gilles Paris