Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

5150 Rue des Ormes

Patrick Senecal

Editons A lire

367 pages

 

9782922145519.gif 

 

Il s'appelle Yannick Bérubé, il a vingt-trois ans, il est séquestré au 5150, rue des Ormes, dans la ville de Montcharles, et c'est pourquoi il a décidé d'écrire son histoire.
Or, si son récit débute par une banale chute à bicyclette, la suite bascule rapidement dans l'horreur, car la famille qui le retient prisonnier est loin d'être normale : Jacques Beaulieu, le père, est un psychopathe qui ne jure que par le jeu d'échecs et qui se prend pour le dernier des Justes ; Michelle, l'adolescente, semble encore plus dangereuse que son père ; Maude, l'épouse et la mère, est obsédée par le Seigneur et elle obéit aveuglément à son mari. Quant à la petite Anne, elle est muette et ses grands yeux immobiles ressemblent à des puits de néant...
Pour Yannick Bérubé, l'enjeu est simple : il doit s'évader à tout prix de cette maison de fous, sinon il va y laisser sa peau ou sa raison !

 

Mon avis : Depuis Le passager, je crois que je n'avais rien lu d'autre de Patrick Senecal et il me tardait de commencer celui ci qui était depuis une durée indéterminée dans ma PAL. Voilà chose faite, mais je dois dire que j'ai moins aimé 5150 rue des Ormes que Le passager. D'une part pour son manque d'originalité, je le compare toujours au passager, la fin de ce livre m'avait laissée babab d'autre part pour certains passages un peu longs et répétitifs.

 

Yannick vient de déménager dans la ville de Nontcharles et se promène à vélo pour découvrir son nouveau lieu de vie. Manque de chance, il se prend un gadin phénoménal devant la maison de Jacques Beaulieu. Bien mal lui prend quand il décide de frapper à sa porte pour téléphoner à un taxi.

 

Dans cette maison, une vraie famille de fou : le père, qui se croit investi d'une mission divine et qui compare la vie avec son jeu d'échec. Une mère qui pense que son mari est parole d'évangile et qui le suit aveuglement, une ado qui se prend pour une sorcière ....

Pauvre Yannick, il vient de frapper aux portes de l'enfer.

 

Malgrè quelques longueurs, j'ai passé un bon moment de lecture, dommage j'ai épuisé ma PAL pour cet auteur. 

Tag(s) : #Mes lectures 2010, #Thriller, #Patrick Senecal