Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

La mort aux yeux de porcelaine
Gudule
Flammarion
112 pages

 

 

 

Années 70. Un monstre sacré du rock en tournée en Europe est compromis dans une affaire de pédophilie qui ruine sa carrière et l'amène à se réfugier à Malmont, une petite ville de Belgique. C'est désormais là qu'il est condamné à vivre en reclus, dans une vaste propriété transformée en parc d'attractions privé à l'imitation de celui qu'il s'était fait construire à Los Angeles au temps de sa gloire...
Année 98. À Malmont, comme dans toute la Belgique, les crimes pédophiles de Martin Dugousset, " l'Ogre de Bruges ", défraient la chronique et créent une psychose qui conduit Jonathan Vermeer, douze ans. A regarder d'un autre œil les promeneurs du parc public où il a l'habitude d'aller jouer. Notamment ce vieux monsieur qu'il surprend un jour en train de le filmer avec un camescope...
Les affleurements d'un douloureux secret dans le présent de Jonathan vont provoquer le drame, mais d'une façon complètement imprévue, encore plus terrifiante que ce que les apparences laissent attendre.


Mon avis : C’est  l’histoire de Black Starbarock chanteur de rock exhibitionniste qui vit maquillé à l’extrême, en 1969 il se fait prendre avec un petit garçon dans son lit mais  finalement s’en sort car il avait payé la mère pour qu’il passe un moment avec son fils.
C’est aussi l’histoire de Jonathan en 1998 à Malmont en plein procès du pédophile Martin Dugousset « l’ogre de Bruges ». Jonathan et ses copains d’école jouent régulièrement au parc et se demande si la pédophilie est une maladie transmissible et si on peut l’attaquer au couteau suisse. Sur cette partie j’ai beaucoup ri jusqu'à la page 74 et la j’ai halluciné.
J’ai bien aimé ce livre et j’ai passé un bon moment de lecture. Gudule est le pseudo d’Anne Duguël  qui a écrit beaucoup de livre morbide sur les enfants et qui vient de publier une partie de ses histoires dans le livre « le club des petites filles mortes » sous le nom de Gudule.


Au départ du livre, il est dit « Toute ressemblance entre les personnages de ce roman et les tristes héros d’une actualité toute proche ne saurait révéler, bien entendu, que d’une simple coïncidence, l’auteur de ce livre ne cherchant à s’ériger ni en informateur, ni en justicier, mais en simple conteur de fiction » C’est  quand même assez ambigüe. C’est l’histoire d’un chanteur qui a un garde du corps qui s’appelle Bambi. C’est aussi un adepte de la chirurgie esthétique qui aime bien les petits garçons et qui possède un parc d’attraction. Voila à vous de voir !!

 

 

 

Tag(s) : #Mes lectures 2009, #Thriller, #Gudule