Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La fabuleux destin d'une vache qui ne voulait pas finir en steak haché de David Safier

Le fabuleux destin d'une vache qui ne voulait pas finir en steak haché

David Safier

Editions Presse de la Cité

370 pages

Mis à part l'infidélité de son taureau, le bien nommé Champion, Lolle, une vache laitière, mène une vie tranquille dans un pré du nord de l'Allemagne.
Jusqu'au jour où elle apprend de la gueule de Giacomo, un chat errant qu'elle a sauvé de la noyade, que le fermier a décidé de vendre le troupeau de bovins pour régler ses dettes.
Afin d'éviter de finir entre deux tranches de pain de hamburger, Lolle, maligne comme un singe, décide de s'enfuir avec ses congénères pour rejoindre le pays où les vaches sont sacrées, l'Inde
Mais la route est longue et semée de dangers, à commencer par Old Dog, le chien sanguinaire du fermier.
Débute alors pour Lolle et ses amis un périlleux voyage qui les conduit de l'autre côté de l'Atlantique, de New York à l'Ouest américain, territoire des bisons, jusqu'aux contreforts de l'Himalaya ...

Mon avis : Comme j'avais adoré Safier avec Maudit Karma, je m'étais dis que je lirai un autre livre de cet auteur. J'ai jeté mon dévolu sur cette superbe vache couchée dans un pré qui ne voulait pas finir en steak haché ..

Lolle est une jeune vache laitière qui coule des jours paisibles dans le nord de L'Allemagne. Fort amoureuse de Champion, le taureau de la ferme, elle compte bien finir ses jours avec lui. Mais c'est sans compter l'arrivée de Giacomo, un chat errant qui lui annonce que la ferme est en faillite et qu'elle va finir en steak haché.

Elle décide donc de s'enfuir en emmenant le troupeau avec elle au paradis des vaches : l'Inde mais le périple ne va pas être de tout repos.

Une vache lesbienne, un chat italien, des disputes, des tromperies, des jeux de mots foireux, des situations cocasses mais forts aberrantes m'ont fait passé un bon moment avec ce livre drôle et original qui peut paraître un peu "Too much". Mais j'ai parfois trouvé le temps un peu long par le manque de spontanéité et certaines redondances.

Tag(s) : #Mes lectures 2015, #Contemporain, #David Safier