Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Hypothermie d'Arnaldur Indridason

Hypothermie

Arnaldur Indridason

Editions Métailié Noir

295 pages

Un soir d'automne. Maria est retrouvée pendue dans son chalet d'été sur les bords du lac de Thingvellir. Après autopsie, la police conclut à un suicide. Quelques jours plus tard, Erlendur reçoit la visite d'une amie de cette femme qui lui affirme que ce n'était pas "le genre" de Maria de se suicider et qui lui remet une cassette contenant l'enregistrement d'une séance chez un médium que Maria était allée consulter pour entrer en contact dans l'au-delà avec sa mère. Celle-ci lui avait promis de lui envoyer un signe. Au pays du fantastique et des fantômes, aussi dubitatif que réticent, le commissaire Erlendur, troublé par l'audition de la cassette, se sent obligé de reprendre l'enquête à l'insu de tous. II découvre que l'époux de Maria n'est pas aussi fiable qu'il en a l'air et ses investigations sur l'enfance de la suicidée, ses relations avec une mère étouffante vont le mener sur des voies inattendues semées de secrets et de douleur. Obsédé par le deuil et la disparition, harcelé par les frustrations de ses enfants, sceptique devant les croyances islandaises, bourru au coeur tendre, le commissaire Erlendur poursuit sa recherche sur lui-même et rafle tous les suffrages des lecteurs.

Mon avis : 2011 ! Je n'en reviens pas ! quatre ans que je n'avais pas lu un Indridason ! Pourtant c'est un auteur que j'aime beaucoup et quand Frankie a posté son avis sur "L'homme du lac" , j'ai eu envie de retrouver Erlendur. Avec "Hypothermie", l'auteur nous délivre cette fois ci un "Cold case" divertissant.

Erlendur est appelé pour constater le décès d'une jeune femme dans un chalet au bord du lac de Thingvellir. Une enquête rapidement bouclée car elle conclue à un suicide. Pourtant quelques jours plus tard, une amie de Maria vient trouver Erlendur pour lui dire qu'elle n'aurait jamais fait une chose pareille .

Elle lui remet un enregistrement d'une séance chez un médium, Maria était obsédée par la vie après la mort. Elle voulait absolument rentrer en contact avec le fantôme de sa mère. La mort devient suspecte, Maria aurait-elle fait une expérience qui a mal tourné.

En parallèle, Erlendur reçoit la visite d'un vieux monsieur en fin de vie, son fils a disparu il y a une trentaine d'années et il vient dire merci au commissaire pour avoir enquêter sur sa disparition pendant tout ce temps et qu'il est temps d'arrêter et de se faire une raison. Du coup, Erlendur se replonge aussi dans ses vieux cartons.

C'est avec bonheur que l'on retrouve le commissaire au pays des lacs et des fantômes. Toujours aussi bourru et taciturne mais très touchant. Ses relations restent encore difficiles avec ses deux enfants surtout quand Eva lui demande de renouer avec son ex-femme.

Une enquête sur la mort, le deuil, les disparitions mystérieuses qu'il va mener en solitaire et officieusement car il reste toujours tourmenté et hanté par son passé et la disparition de son frère.

Une ambiance lourde, étouffante qui donne à ce polar nordique une espèce de torpeur et de langueur. Si vous cherchez du sang, des serials killers et de l'action, vous vous êtes trompés d'adresse.

Tag(s) : #Mes lectures 2015, #Thriller, #Arnaldur Indridason