Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'homme qui a vu l'homme de Marin Ledun

L'homme qui a vu l'homme

Marin Ledun

Editions Ombres noires

464 pages

Pays basque nord, janvier 2009. La tempête Klaus vient de s’abattre sur la façade atlantique. Les rumeurs autour de la disparition d’un militant basque, Jokin Sasko, enflent. Iban Urtiz, reporter, comprend que cette affaire n’est pas un cas isolé. La jeune Eztia, sœur du disparu, lui ouvre les portes d’un monde de mensonges et de trahisons où enlèvements, tortures et séquestrations sont devenus les armes de l’ombre. Tandis que deux tueurs tentent d’étouffer la vérité, la vie d’Iban bascule dans une guerre sans pitié qui ne dit pas son nom. Un roman sous tension qui vibre des cris des familles de disparus et de la folie des hommes.

Mon avis : Dernière lecture de mon année 2014 avec un auteur que je ne connaissais pas : Marin Ledun. Un livre dont l'action se déroule au pays Basque avec comme toile de fond l'ETA "Euskadi Ta Askatasuna" (Liberté pour le pays Basque).

Jokin Sasco a disparu depuis quelque temps quand sa famille tient une conférence de presse. Les Sasko sont bien connus : Basques d'origine, militants, reliés à l'ETA, tout le monde pense que Jokin a été enlevé et la famille crie haut et fort au complot politique.

Iban Urtiz et Marko Elisabe, journalistes au journal Basque Lurrama vont enquêter et découvrir la face cachée d'une guerre politique et psychologique entre l'ETA et les pouvoirs Français et Espagnol faite d'assassinats et d'enlèvements.

Les langues se délient quand une vidéo de l'enlèvement refait surface et le chaos commence.Un vent de panique souffle, certains se sentent menacés, les mercenaires refont surface pour traquer les journalistes pourtant Jokin reste toujours et encore introuvable. Mais à trop vouloir s'approcher de la vérité, on finit par y laisser des plumes.

Dès les premières pages l'auteur nous plonge immédiatement dans le bain, c'est dur, sanglant, brutal. Marin Ledun s'inspire de faits réels et nous fait revivre la guerilla sournoise entre l'ETA et les GAL (des groupes para-militaires ayant comme objectif la lutte contre l'ETA).

Passé les scènes de meurtres, les diverses tortures, le sentiment de violence constante, l'auteur nous montre la problèmatique Basque de deux points de vue différents et c'est très dérangeant.

Un polar qui m'a conquise ; je sais d'ores et déjà que je lirai "Au fer rouge" son dernier livre qui va bientôt paraître sur l'attentat de Madrid le 11 Mars 2004.

Tag(s) : #Mes lectures 2014, #Thriller, #Marin Ledun