Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dossier 64 de Jussi Adler Olsen

Dossier 64

Jussi Adler Olsen

Editions Albin Michel

604 pages

A la fin des années 80, quatre personnes disparaissent mystérieusement en l'espace de quelques jours. Jamais élucidée, l'affaire se retrouve sur le bureau du Département V. Carl Morck et ses improbables assistants, le réfugié syrien Assad et la pétillante Rose, ne tardent pas à remonter jusqu'aux années 50 où s'ouvre un sombre chapitre de l'histoire danoise : sur la petite île de Sprögo, des femmes sont internées et stérilisées de force sous la direction du docteur Curt Wad, obsédé par l'idée d'un peuple " pur ".
Plongé dans une terrible histoire de vengeance, Mørck enquête cette fois dans le milieu politique opaque d'une société danoise où l'influence des extrêmes se fait sentir. Jussi Adler-Olsen se surpasse en entremêlant passé et présent d'une main de maître, sans renoncer à son humour plus acéré que jamais.

Mon avis : Et voici le quatrième opus de Jussi Adler Olsen que j'attendais comme le messie. Même si une fois entre les mains, j'ai mis un peu de temps pour le sortir de ma PAL, c'est avec plaisir que j'ai retrouvé Carl, Assad et Rose. A ce jour, il est pour moi, le meilleur auteur de polars nordiques et avec ce dernier thriller il ne déroge pas à la règle, il m'a régalé une fois de plus.

Quatrième enquête du "Département V" qui s'occupe des affaires non résolues les "Cold case". Rose pose sur le bureau de Carl, un dossier qui relate la disparition jamais élucidée de Rita Nilsen, une prostituée dans les années 80. Après quelques recherches, ils se rendent vite compte que plusieurs personnes semblent s'être évanouies dans la nature durant cette période.

L'enquête amène notre trio à s'intéresser de près au groupe politique extrémiste montant de la société Danoise "La lutte secrète" dirigé par Curt Wald mais fondé par son père dans les années 20. Une société secrète qui s'octroyait le droit d'enfermer des femmes sur une île pour les stériliser en vertu de leur mauvaise moralité.

En parallèle, on suit la vie de Nete Hermansen, de son enfance à aujourd'hui. Elevée dans une ferme, sa mère meurt très jeune et son éducation est faite par un père qui ne va pas lui apprendre les bonnes manières. Stigmatisée par la société, elle devra son salut à des parents adoptifs qui l'aimeront à sa juste valeur en lui disant : "tu es une belle personne Net".

Nous retrouvons avec plaisir notre trio farfelu. Carl va avoir des problèmes avec sa femme qui va divorcer, nous allons faire la connaissance des soeurs de Rose mais Assad le syrien reste encore et toujours une énigme pour nous car l'auteur nous en dit bien peu sur ce drôle de personnage attachant et ses fautes de "Français" ou Danois parfois hilarantes.

Je dois dire que c'est vraiment les personnages qui me font attendre la suite avec impatience et c'est le gros point fort de l'auteur d'avoir su créer une groupe aussi atypique, cocasse et décalé. Vivement la suite.

35/15

Dossier 64 de Jussi Adler Olsen
Tag(s) : #Mes lectures 2014, #Thriller, #Jussi Adler Olsen