Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Prédateurs de Maxime Chattam

Prédateurs

Maxime Chattam

Editions Albin Michel

459 pages

Une guerre sans nom. Le débarquement libérateur est imminent. Parmi les GI's, la tension est extrême. Mais cela ne peut suffire à expliquer le crime abominable découvert sur l'un des navires alliés : un soldat a été retrouvé pendu à des crocs de boucherie, la tête remplacée par celle d'un bélier. Le lieutenant Frewin de la Police militaire et l'infirmière Ann Dawson dépêchée sur les lieux en sont convaincus : c'est l'oeuvre d'un tueur redoutable qui jouit de la souffrance qu'il inflige. Malgré le déclenchement de l'offensive, les meurtres se poursuivent avec un raffinement croissant dans l'horreur. Frewin et Dawson orientent alors leur enquête vers la 3e section de la compagnie Raven, une poignée de durs qui forme un cercle très spécial...

Mon avis : Je continue de vider ma PAL préhistorique, grâce à Stéphanie qui m'a conseillé de lire un Chattam. Pourquoi pas ! j'ai pris "Prédateurs" qui traînait depuis des lustres.

Le lieutenant Frewin de la police militaire et son groupe sont prêts à embarquer pour la guerre, leur rôle : surveiller les GI's, attraper les déserteurs et les faire juger, mais ils vont se trouver confrontés à tout autre chose. Un tueur en série démoniaque et manipulateur sévit et décime les soldats ; peu à peu ils deviennent tous une cible.

Attention ! c'est un thriller très violent et très noir, le tueur fait froid dans le dos, il tue avec plaisir et ses meurtres sont des horreurs : éviscérations, tortures. Les soupçons se dirigent directement vers la compagnie Raven, des soldats endurcis qui forment une section soudée et solidaire. Vous ajoutez la guerre à ce tableau et ce thriller devient une véritable boucherie, charcuterie.

Un livre bien écrit, bien mené, tortueux et aux multiples rebondissements ; nous finissons par soupçonner tout le monde car chacun à sa part d'ombre et ses secrets. J'avais trouvé le tueur à la moitié du livre même si j'ai souvent douté.

Chattam nous brosse le portrait d'un véritable sadique, par moment, il faut avoir le coeur bien accroché. Le tueur est machiavélique et un manipulateur né qui va entraîner toute l'équipe sur des fausses pistes.

Je regrette quand même quelques longueurs avec un peu trop d'introspection au niveau des personnages. L'histoire reste un peu répétitive où chaque élément nouveau ressert l'enquête mais amène encore et toujours à un autre meurtre.

Un autre point m'a extrêmement gênée, je n'ai jamais pu situer l'action et comprendre le pourquoi et le comment de cette guerre. Il n' y a aucune explication, on est parachuté dans un camp de base, prêt à embarquer sur un bateau. On a droit à une guerre sans nom et sans raison. Un Chattam moyen.

27/25

Prédateurs de Maxime Chattam
Tag(s) : #Mes lectures 2014, #Thriller, #Maxime Chattam