Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Troisième Humanité Tome 1 de Bernard Werber

Troisième Humanité

Bernard Werber

Editions Albin Michel

583 pages

Nous sommes à l’ère de la deuxième humanité.
Il y en a eu une avant.
Il y en aura une... après.
En Antarctique, le paléontologue Charles Wells et son expédition découvrent, tout au fond d’un lac souterrain, les restes de squelettes humains d’environ 17 mètres de long.
À Paris, le projet d’étude de son fils David sur le rapetissement humain est sélectionné par un tout nouveau programme de recherches, consacré à « l’évolution de notre espèce ».
Wells père a retrouvé l’ancienne humanité, Wells fils entrevoit la prochaine humanité, mais ils sont loin encore de savoir la vérité.
C’est grâce au soutien et à la passion amoureuse d’une femme, Aurore Kammerer, spécialiste dans la connaissance des Amazones, que sera révélé le plus surprenant des secrets et réalisée la plus folle des expériences, modifiant à jamais l’avenir des générations futures.

Mon avis : J'avais tellement été déçue par le tome 3 du "Cycle des dieux" et par "Le rire du cyclope" que je n'avais plus de tout envie de le lire mais comme j'ai trop adoré "Les fourmis", je vois que finalement je ne peux pas m'empêcher de retomber dans Werber. Il m'a fallu cent pages pour rentrer dans l'histoire mais après j'ai dévoré ce roman.

Dans un premier temps Bernard Werber fait parler la terre et j'ai adoré suivre ses pensées et sa rébellion contre les multiples plaies que nous lui infligeons comme la surproduction, les hausses de natalité constantes qui contribuent à la hausse de la consommation. Elle envoie donc tsunami et tornade en représailles.

Dans un deuxième temps un groupe de chercheurs tentent de mettre au point une nouvelle génération : une troisième humanité plus résistante et moins consommatrice. Un peuple qui pourrait sauver le monde.

L'auteur surfe sur les problèmes actuels de notre société tels que la violence, l'écologie, l'armement nucléaire, l'épuisement des ressources naturelles, les religions, la notion du bien ou du mal ... Un très bon roman de science-fiction, je me suis régalée et vivement la suite.

Un petit bémol, je dois dire que son encyclopédie du savoir relatif et absolu m'intéresse de moins en moins parfois je trouve le sujet attirant tel que :

- Le radeau de la méduse, le poulpe ou l'ornithorynque après la recette du cassoulet Toulousain !!!.

Par contre j'ai adoré les nouvelles lois de Murphy comme :

- chaque solution amène de nouveaux problèmes,

- si tout semble bien se passer c'est que quelque chose vous échappe,

- dans toute organisation il y a toujours une personne qui sait ce qui se passe réellement. Elle doit être virée.

Tag(s) : #Mes lectures 2013, #Science-fiction, #Bernard Werber