Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Terrienne de Jean-Claude Mourlevat

Terrienne

Jean-Claude Mourlevat

Editions Gallimard

416 pages

Après avoir reçu un étrange message de sa soeur Gabrielle, disparue depuis un an, Anne se lance à sa recherche.
Accompagnée d'un vieil écrivain en mal de création, rencontré sur la route, elle passe alors brusquement de l'autre côté.
Et découvre un monde parallèle, un univers blanc, aseptisé, glacial. Là-bas, les habitants ne respirent pas, ne sourient pas, et les humains sont esclaves. Au milieu d'eux, elle comprend vite que sa soeur est retenue prisonnière, quelque part, et qu'elle est en danger. Anne va tout tenter... jusqu'au péril de sa vie.

Mon avis : Ça y est !! j'ai enfin lu un livre de Jean-Claude Mourvelat, j'avais entendu parler de l'auteur, en plus que c'était un auvergnat alors il me tardait de lire "Terrienne".

Gabrielle fait la connaissance de Jens et tout s'accélère assez rapidement, cohabitation, mariage pourtant Anne sa sœur n'accroche pas avec le jeune homme qu'elle trouve étrange avec une drôle de lueur dans les yeux.

Le lendemain de son mariage, Gabrielle disparaît et reste introuvable. Pendant un an, Anne ne cesse de chercher sa soeur jusqu'au jour où elle reçoit un message à travers son poste radio. Elle doit suivre Montbrison et rejoindre Campagne.

Sac à dos en main, elle se retrouve dans un monde parallèle en compagnie d' Etienne Virgil, un écrivain seul et en mal d'inspiration à la recherche de sa soeur.

Au départ j'ai trouvé le récit assez froid et aseptisé. Anne apparaît distante, ailleurs et ses conversations avec Etienne Virgil semblaient très décalées, aucune chaleur n'émanait d'elle, elle était absente ...

Puis apparaît "le monde", il est hostile, les gens sont dénués de tous sentiments, il n'y a pas de bruit, pas de saison, c'est tout simplement glacial. Ce monde est particulièrement triste, terrible et effrayant.

Au milieu de cette noirceur, il y a quand même Mme Stromiwell et Bran et heureusement que les cours de cuisine et de sentiments détendent une peu cette atmosphère noire et lourde.

Même si j'ai trouvé qu'il me manquait parfois certaines explications, j'ai passé un très bon moment de lecture. On a l'impression de rester dans une bulle tout le long de notre lecture et on referme ce livre en prenant une bonne bouffée d'oxygéne et content des bruits qui nous entourent.

J'ai particulièrement aimé la fin.

Tag(s) : #Mes lectures 2013