Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les perroquets de la place d'Arezzo de Eric-Emmanuel Schmitt

Les perroquets de la place d'Arezzo

Eric-Emmanuel Schmitt

Editions Albin Michel

730 pages

Autour de la place d'Arezzo, où les grands platanes ont été envahis par les perruches et les perroquets, vit une des populations les plus huppées de Bruxelles. S'y croisent, dans un voisinage élégant et contrasté, le fonctionnaire et l'étudiant, le bourgeois et l'artiste, la poule de luxe et la veuve résignée, mais aussi la fleuriste et l'irrésistible jardinier municipal. Des couples, des solitaires, humbles ou orgueilleux, conquérants ou vaincus, comme partout dans le monde. Tous gouvernés par leurs passions, leurs désirs, leurs fantasmes amoureux et sexuels. Jusqu'au jour où leur parvient une lettre, anonyme, identique, mystérieuse, qu'une colombe, et non point un corbeau, leur aurait adressée. Comme une bombe à retardement. "Ce mot simplement pour te signaler que je t'aime. Signé: tu sais qui." Et chacun de s'enflammer, de rêver, d'y voir une promesse, un bonheur attendu, une blague, une menace. On peut imaginer, pour le meilleur et pour le pire, le fatal enchaînement d'espoirs, de déceptions, d'embrouilles et de drames qui s annoncent...

Mon avis : D'ordinaire, j'aime bien les livres d'Eric-Emmanuel Schmitt. J'avais beaucoup aimé "Oscar et la dame rose" , "Ulysse from Bagdad" mais là je n'ai pas du tout accroché à ce roman que j'ai d'ailleurs abandonné à la page 250, je ne me voyais mal engloutir encore 500 pages de cette histoire.

Au bout de 150 pages et environ 15 chapitres, je me suis retrouvée avec environ une trentaine de personnages, j'avais fait connaissance de leur vie de famille, de leur déviance sexuelle, leur petit secret inavouable et je me suis dit que l'histoire allait peut-être pouvoir commencer qu'il allait surement se passer quelque chose.

Que nenni !! après , tout est encore histoire de mœurs, de coucherie, d'infidélité et de pouvoir ... je n'ai pas été du tout intéressée et j'ai préféré refermer ce livre.

Toutefois, je dois dire que c'est quand même l'écriture de l'auteur qui m'a fait tenir autant de pages.

Tag(s) : #Mes lectures 2013, #Contemporain, #Eric-Emmanuel Schmitt