Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les anges meurent de nos blessures de Yasmina Khadra

Les anges meurent de nos blessures

Yasmina Khadra

Editions Juillard

403 pages

Il se faisait appeler Turambo, du nom du village misérable où il était né, dans l'Algérie des années 1920. Il avait pour lui sa candeur désarmante et un direct du gauche foudroyant. Il fréquenta le monde des Occidentaux, connut la gloire, l'argent et la fièvre des rings, pourtant aucun trophée ne faisait frémir son âme mieux que le regard d'une femme. De Nora à Louise, d'Aïda à Irène, il cherchait un sens à sa vie.
Mais dans un monde où la cupidité et le prestige règnent en maitres absolus, l'amour se met parfois en grand danger.
A travers une splendide évocation de l'Algérie de l'entre-deux-guerres, Yasmina Khadra met en scène, plus qu'une éducation sentimentale, le parcours obstiné - de l'ascension à la chute - d'un jeune prodige adulé par les foules, fidèle à ses principes, et qui ne souhaitait rien de plus, au fond, que maitriser son destin.

Mon avis : Yasmina Khadra est un auteur que j'aime tout particulièrement et je lis ses nouveautés assez régulièrement depuis quelque temps. J'ai passé encore un excellent moment de lecture avec son dernier roman.

Algérie pendant l'entre deux guerres, Turambo est un jeune Algérien miséreux au village englouti par un glissement de terrain et au père revenu de la guerre complètement mort de l'intérieur.

Vivotant de petits travaux souvent mal ou pas payés, mis plus bas que terre par un neveu devenu chef de famille, il va traîner son mal être de petits boulots en petits boulots. Jusqu'au jour ou il va rencontrer Destefano un entraineur de boxe.

Plus haut sera la gloire, plus bas sera la chute.

Un roman choquant très dur, noir et violent, violent dans les propos mais aussi dans les actes. Turambo est toujours le jouet de quelqu'un, il aura été exploité même dans ses moments de gloire et abandonné au moment de sa déchéance. Naïf, incrédule, amoureux transi, c'est un personnage extrêmement attachant.

Une Algérie colonialiste de l'entre deux guerres où le racisme est omniprésent, l'auteur nous montre comment une personne peut être un bougnoule même dans son propre pays.

Une histoire et des propos révoltants, une culture et une religion très importante. J'ai vraiment apprécié ce roman.

Tag(s) : #Mes lectures 2013, #Yasmina Khadra, #Contemporain