Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La garçonnière d'Hélene Grémillon

La garçonnière

Héléne Grémillon

Editions Flammarion

354 pages

Ce roman est inspiré d'une histoire vraie. Les événements se déroulent en Argentine, à Buenos Aires. Nous sommes en août 1987. C est l'hiver. Les saisons ne sont pas les mêmes partout.
Les êtres humains, si.

Mon avis : Un livre de la rentrée littéraire; comme j'avais bien aimé "Le confident", j'ai voulu me faire une autre idée de l'auteur. J'ai vraiment alterné les hauts et les bas avec cette lecture et je ne peux pas dire qu'elle m'a conquise.

Un soir en rentrant du cinéma Vittorio Puig, psychanalyste, retrouve sa femme Lisandra au pied de son immeuble, défenestrée. Accusé du meurtre, il est arrêté et emprisonné mais Eva Maria une de ses patientes persuadée de son innocence va mener son enquête.

J'ai bien aimé l'histoire principale : Eva Maria prend fait et cause pour Vittorio son psy et cherche par tous les moyens à le faire innocenter. J'ai apprécié les retranscriptions des patients, l'enquête et forcément le dénouement incroyable. Mais dommage , car elle est bâclée et se résume en deux pages comme si l'auteur voulait absolument se débarrasser d'une fin encombrante qui pour moi était la plus intéressante.

Par contre j'ai eu beaucoup de mal avec les passages sur Lisandra qui m'ont absolument ennuyée. Un condensé de sentiments indigestes, du sexe, de la jalousie et le sumum un index sur les différentes tendances sexuelles qui je n'ai pas lu tellement j'ai trouvé ce passage barbant.

J'ai beaucoup aimé le personnage d'Eva Maria, sa fille est une victime de la dictature argentine, elle fait partie des 30000 disparus, c'est un personnage attachant quant à Vittorio et Lisandra, ils m'ont laissé complétement indifférente

Tag(s) : #Mes lectures 2013, #Contemporain, #Héléne Grémillon